Un derby sans vainqueur

Nationale 2 masculine

Plobsheim, mené de cinq buts à un quart d’heure de la fin, a bien réagi pour chercher le partage des points à Molsheim samedi soir.


Le premier break, c’est le MOC qui l’obtient sur un but de Zens (4-2, 5e ). Peu après, le demi-centre molshémien doit quitter ses partenaires, victime d’une fracture du métacarpe (un mois d’indisponibilité). Grâce à une parade de Thomas et une réussite de l’intenable Mey, le POC refait son retard (6-6, 10e ).


Alors que les deux formations se rendent coup pour coup et restent au coude à coude jusqu’à la 23e minute (12-12), les locaux s’appuient sur plusieurs interventions décisives de Rauel pour prendre leurs distances juste avant la pause. Ils regagnent leur vestiaire avec un matelas intéressant (14-10).


La sortie sur blessure de Nicolas Zens a perturbé Molsheim. Et le POC, grâce à Yann Griesmar (à droite), a égalisé sur le fil. Photo DNA /Christophe MAILLARD

Plobsheim revient de loin

Au retour de l’entracte, l’avance molshémienne grimpe jusqu’à +5 sur un but de Raynel (20-15, 42e ). Quelques tours de chronomètre plus loin, Parlouer maintient la marge de son équipe (21-16, 46e ). Dans les cordes, Plobsheim inflige alors un 5-0 en cinq minutes à son adversaire pour faire renaître la flamme (21-20).

« Cela se joue sur des détails »

Handicapé par son manque de rotations, Molsheim a plus de mal à terminer la rencontre. Cela ne l’empêche pas de conserver systématiquement un court avantage.


À 49 secondes de la sirène, Bottlaender croit donner la victoire aux siens sur son 9e but personnel (27-26). Mais Griesmar arrache l’ultime égalisation à 20” de la sonnerie (27-27).


« À +5, on n’a pas eu les ressources pour “tuer” le match, regrette Rachid Bouazza, l’entraîneur de Molsheim. On pouvait espérer mieux. Même avec la blessure de Nicolas (Zens) , on avait les moyens de gagner cette partie. Cela se joue sur des détails. Il nous a manqué un peu de maturité par moments. »


« Ne pas perdre à Molsheim, peu d’équipes y arrivent, se félicite son homologue du POC, Jean-Luc Kieffer. On s’est bien rebellés en deuxième mi-temps pour éviter la défaite. On a eu de la ressource. La saison passée, sur ce genre de match, en étant menés de plusieurs buts, on serait parti en “live” (sic). Le groupe a bien progressé. »


Les deux équipes sont à égalité au classement après cette 4e  journée avec le même bilan (1 v, 1 n, 2 d).


MOLSHEIM 27 PLOBSHEIM 27 ➤ Mi-temps : 14-10. Arbitres : MM. Barret et Lesage. ➤ MOLSHEIM : Le Goff et Rauel au but. Blanc 5/8, Bottlaender 9/11 dont 2 pen., Cochin 1/1, Fischer 2/3, Hatmi 1/3, Miss, Parlouer 5/6, Raynel 2/3, Soltane 1/1, Spisser, Zens 1/1. ➤ PLOBSHEIM : Thomas et Jarty au but. Bouhzam 1/1, Boy Lumaswa, Dembele 1/2, Dhenin 0/1, François-Marie 5/6, Griesmar 4/6, Loehrer 2/2, Loyau 2/5, Meaude 2/2, Mey 8/10, Przybyla 2/4.


DNA - T.P. 21/10/2019

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm