Thibaut, le fidèle.

Plobsheim (4e ) a démarré 2016 en douceur. Contre Metz, Thibaut Dhenin et ses coéquipiers voudront réenclencher la marche avant pour revenir sur le podium.

Thibaut Dhenin est un cas. L’arrière gauche ou demi-centre de 25 ans dispute en effet sa 20e saison à Plobsheim. Même dans le milieu amateur, cela devient de plus en plus rare.


Depuis l’école de hand à la Nationale 2, l’Alsacien a tout connu au POC. « C’est le club où j’ai grandi, je connais tout le monde, je m’y sens bien. »

Son père y est membre du comité, nombre de ses amis d’enfance y jouent encore. Et c’est sans doute pour cela qu’il n’a jamais pu se résoudre à quitter le nid.

L’idée a pourtant pu lui effleurer l’esprit, notamment quand son temps de jeu avec la “Une” s’était réduit il y a deux ans.

« Je me suis posé la question. » Mais il a finalement décidé de rester, de ne pas répondre aux sollicitations venant d’ailleurs, pour continuer avec évoluer avec ses potes.



Thibaut Dhenin, 25 ans, dispute sa… 20 e saison au POC. PHOTO DNA – JEAN-CHRISTOPHE DORN

« C’est important pour moi, souffle Thibaut Dhenin. Partir pour jouer plus, mais laisser les amis. C’est dur de quitter un contexte dans lequel on se sent bien. »

« C’est la place sur le podium qui est en jeu »

Et c’est en Prénationale (dont il finira meilleur buteur), avec l’équipe “Deux”, qu’il a rebondi la saison passée. « Ça m’a fait du bien, ça m’a redonné le goût du jeu. » Son choix s’est révélé judicieux. « Finalement, ça a tourné dans le bon sens. »

Car Guy Adler et Dany Di Paolo, les coaches, ont suivi son évolution, au point d’en faire un joueur majeur en N2 cette saison (32 buts en sept matches). « J’ai un rôle important. » Et Thibaut Dhenin est heureux, comme à chaque fois qu’il enfile ce maillot orange. « Ce n’est que du bonheur. »


Le bonheur, c’est aussi de briller collectivement. Avec une victoire, un nul et une défaite en 2016, Plobsheim a reculé dans la hiérarchie, rattrapé par Metz, son adversaire du jour, qui lui a chipé sa 3e place (les deux équipes comptent le même nombre de points).

Cette 13e journée est donc importante. « C’est la place sur le podium qui est en jeu. » La réserve d’Ivry semble bien partie pour s’emparer du ticket pour la N1, mais le POC, qui pointe à quatre longueurs du leader francilien, veut encore jouer les trouble-fête.

« Soit on continue à pouvoir titiller les premiers (Nogent, 2e , est à un point d’Ivry II, ndlr) , soit on lâche un peu prise », résume Thibaut Dhenin, fidèle serviteur du POC.

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

 

Site réalisé par votre Magicien Alsace