top of page

Plobsheim surclasse Marckolsheim et se replace

En surclassant le promu Marckolsheim (30-22), samedi lors du dernier match aller, le POC est revenu à un petit point du leader Thionville, battu à Cernay.


La défense plobsheimoise – ici avec Griesmar et Wagner – s’est montrée souveraine dans ce derby.

Photo DNA /Jean-Paul KAISER


« On n’a pas existé. » Antoine Vermorel, le coach de “Marcko”, ne pouvait qu’admettre la supériorité de son rival alsacien samedi soir. « Plobsheim est clairement au-dessus. C’est l’équipe la plus complète que j’ai vue depuis le début du championnat. »


Les Plobsheimois n’ont pas laissé le moindre espoir aux joueurs du Ried.

« Notre entame est catastrophique », souffle Antoine Vermorel. Après douze minutes de jeu, les protégés de Stéphane Robin étaient déjà très loin (1-9).


« J’avais dit aux joueurs qu’en étant performant défensivement, on pouvait les éteindre rapidement et qu’on pourrait ensuite gérer le match », se satisfait l’entraîneur du POC. Le plan a été respecté à la lettre. Même si le promu, devant son public, a su relever la tête.


« Marckolsheim s’est bien battu, est revenu au score », salue Stéphane Robin. Guntz et consorts ont ainsi réduit l’écart à quatre buts à plusieurs reprises (5-9 à la 16e , 10-14 à la 28e , 10-15 à la pause).


« La phase retour sera super intéressante »

Mais Plobsheim, intraitable défensivement (21 arrêts pour le duo Greulich-Lambert) et efficace en attaque (30/42 au tir), était tout bonnement injouable. Kempf et ses coéquipiers ont vite repris le large (12-19, 36e ) pour se diriger vers leur huitième succès (18-26 à la 50e , 22-30 au final).


Marckolsheim termine la phase aller à la dernière place, mais l’espoir de maintien existe encore. Lure/Villers, 10e et premier non-relégable (*), n’a ainsi qu’une longueur d’avance. Il faudra impérativement prendre des points en février contre Villers-lès-Nancy, Maisons-Alfort et Serris. « Mais on devra faire mieux que ça », avance Antoine Vermorel.


Pour Plobsheim, le retour à la compétition s’est avéré idéal, tout comme l’opération comptable. Thionville est tombé à Cernay et revoilà le POC sur les talons du leader lorrain.

« Ça se resserre », souligne Stéphane Robin, qui n’oublie pas que les Cernéens (3es ) ne sont pas loin non plus.


Mais c’est avec appétit que les Plobsheimois envisagent la suite de leur saison. « La phase retour sera super intéressante, il va se passer des choses, sourit leur coach. Ça donne envie d’avancer dans ce championnat et de continuer sur cette lancée. »


(*) Les deux moins bons 10es des six poules seront relégués en N3.



La fiche
MARCKOLSHEIM 22
PLOBSHEIM 30
➤ Mi-temps : 10-15. Arbitres: MM. L. et M. Host.MARCKOLSHEIM : Fourg (5 arrêts) et Cruzol (cap., 3 arrêts) au but. Arnould 2/6, Mura 0/3, Benfetoum 2/2, Bottlaender 4/9 dont 2 pen., Guntz 7/10 dont 2 pen., Heyer 4/9, Melin 1/3, Meckert 1/1, Righini 1/4, Rothenmacher, Gilgenmann.PLOBSHEIM : Greulich (12 arrêts) et Lambert (9 arrêts) au but. Bonin 3/5, Dhenin (cap.) 2/2, Griesmar 3/3, Kempf 6/6, Loehrer 0/1, Meaude 0/2, Meyer 4/5, Pamart-Gabet 2/4, Muller 1/1, Villen 5/6 dont 4 pen., Schoch 4/5, Wagner 0/2.

112 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page