top of page

Plobsheim subit la loi du leader

C’était le choc au sommet dans la poule 4 de N2. Thionville a imposé sa loi (32-34) ce dimanche à Plobsheim, deuxième avant cette 17e journée. Le leader était plus fort, mais le POC peut nourrir de légitimes regrets.


La POC Arena avait fait le plein pour ce choc au sommet. Photo DNA/Corinne LONGHI


La montée en N1 était tout sauf une obsession pour Plobsheim, contrairement à son rival. Mais le POC avait l’opportunité, ce dimanche à domicile, de contrarier la promotion annoncée de Thionville en revenant à un point.


Les joueurs de Stéphane Robin avaient donc « tout à gagner ». Et s’ils n’ont pas tout perdu avec cette quatrième défaite, des regrets bien compréhensibles se sont invités dans les rangs oranges après cette heure de jeu.

« On se dit que ça aurait pu passer »

Le leader, objectivement, s’est avéré plus fort, plus complet. Mais certaines statistiques montrent que ce duel au sommet aurait pu connaître une autre tournure si le POC avait eu moins de déchet (dix-sept ballons perdus, dont dix en première période, et trois penalties ratés).


« La salle était pleine, on avait à cœur de bien faire. Et il y a un petit sentiment d’amertume quand on voit qu’on finit à deux buts, on se dit que ça aurait pu passer », souffle Stéphane Robin.


Le coach plobsheimois n’ignore pas que son équipe s’est pénalisée elle-même dans le premier quart d’heure en rendant, parfois bêtement, des ballons parfaitement exploités par les Lorrains (5-10, 15e ). « On a manqué de rigueur par moments. On se retrouve à courir après le score et on aurait pu s’épargner ça. »


Car cela a contraint Thibaut Dhenin et ses coéquipiers à une sacrée débauche d’énergie pour revenir sur les talons de leurs adversaires (7-12 à la 18e , 12-16 à la 25e , 15-19 à la 30e ). Deux buts de Loehrer et Kempf en neuf secondes permettaient de ramener l’écart à deux buts juste avant la pause (17-19).


Le match aurait-il pu changer de physionomie si Meaude n’avait pas trouvé Felici sur sa route à la 34e ? L’ailier droit du POC aurait pu ramener les siens à un petit but (19-21).

Le gardien thionvillois a signé sur ce tir la première de ses treize parades, qui ont largement contribué au nouvel envol du leader (19-24 à la 38e , 22-28 à la 45e ). Comme à éteindre les derniers espoirs de retour locaux, à l’image de ce troisième penalty détourné face à Loehrer (31-34 à la 58e , 32-34 au final).


Plobsheim ne s’offrira pas un fabuleux bonus. Le POC voit Cernay/Wattwiller s’emparer seul de la deuxième place, mais reste sur le podium, son objectif en début de saison. Il est « suffisamment stimulant » pour aborder les cinq dernières journées de championnat avec appétit.


La fiche
PLOBSHEIM 32
THIONVILLE 34Mi-temps : 17-19. Arbitres : MM. Paquin et Vincelet. PLOBSHEIM : Lambert (10 arrêts, 1 but) et Greulich (1 arrêt) au but. Bonin 2/6, Brickert 1/1, Dhenin (cap.) 4/9, Fritsch 2/3, Kempf 4/7, Lincker, Loehrer 7/9, Schoch 3/5, Loyau 1/1, Meaude 2/4, Muller 2/2, Pamart-Gabet 3/5.
❏ THIONVILLE : Felici (13 arrêts) et Lagrange (6 arrêts) au but. Alibaux 1/2, Belligat 5/5, Binet 3/6, Bique Francisque, Izard 1/2, Kongo, Romero 5/5, Sibille (cap.) 3/5, Vidal 7/15, Vauchelet 6/9, Voltz 3/3.

200 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page