Plobsheim relance le match

Il y a deux semaines, Thionville semblait lancé vers le titre de champion d’automne avec une avance de trois points au classement après sa victoire contre son dauphin Plobsheim. Les deux dernières journées ont totalement rebattu les cartes.


Reda Bonin (ici contre Lure/Villers) a guidé le POC vers son sixième succès en championnat. Photo DNA /Jean-François BADIAS

Jean-Luc Kieffer et Stéphane Robin, connaissant l’importance de ce rendez-vous nancéen, se sont affairés toute la semaine pour préparer et conditionner leurs joueurs.


En effet, la belle victoire acquise la semaine passée contre Lure/Villers, combinée à la contre-performance de Thionville à Marckolsheim, avait permis au POC un rapprochement au classement. À ne surtout pas égarer en chemin lors d’un déplacement à haut risque en Lorraine.


Si les locaux prennent le meilleur départ (3-1, 8e ), les Alsaciens reviennent à la marque grâce à Meyer (à nouveau impeccable sur son aile droite, 4/4 au tir) puis s’octroient même une longueur d’avance par Villen (5-6, 16e ).


Bonin et Greulich ont montré la voie

Dans une rencontre disputée sur un rythme effréné, forcément source de pertes de balle, les Nancéens semblent alors prendre l’ascendant (12-8, 24e ). Une avance qu’ils conserveront jusqu’à la pause (16-11). Les Oranges sont ébranlés, le scénario de la rencontre à Thionville semble se répéter avec ce plafond de verre qui semble les paralyser lors de ces rencontres au sommet.



Il fallait aux coaches alsaciens trouver les mots justes à la pause pour remobiliser leurs joueurs sur leurs possibilités de renverser le cours des choses. Force est de constater qu’ils y sont parvenus.


Loyau ramène d’abord les siens à trois longueurs (16-13, 33e ) après une superbe parade de Greulich qui va réaliser une grande prestation (7 arrêts en seconde période).


La rencontre est plaisante, quoique parfois marquée par des maladresses, les deux formations maintenant cet écart de trois unités jusqu’à la 44e (24-21). Puis Bonin prend les choses en main et, du haut de sa jeunesse et de son audace, va insuffler la révolte des Plobsheimois.


L’arrière droit permet tout d’abord à son équipe de revenir à la marque (24-22, 45e ) avant d’égaliser à 25-25 (50e ). Et comme Kempf retrouve de sa superbe (6/8 au tir) et que toute l’équipe se met au diapason dans la volonté de remporter la mise, Plobsheim prend une option sur la victoire grâce à Fritsch (25-28, 54e ).


Le POC revient à un petit point du leader

La réserve de Nancy, qui pensait à la pause se diriger vers une victoire aisée, est décontenancée. Elle ne reprendra plus jamais les commandes de la rencontre ponctuée (évidemment) par deux arrêts de Greulich et autant de buts de Bonin (9/11 au final).


Plobsheim s’impose chez un cador de la poule. Et comme Thionville a eu la riche idée d’égarer un nouveau point à domicile, le championnat est relancé avec un seul point séparant les deux premiers au classement.


C’est une autre réserve, celle de Besancon avec l’Alsacien Johann Lhou Moha à sa tête, qui se présentera dimanche à la POC Arena (16h). Et comme Thionville a une rencontre des plus périlleuses à Serris au programme…


La fiche

NANCY 29 VS PLOBSHEIM 32


➤ Mi-temps : 16-11. Arbitres : MM. Bernard et Delmer.


❏ NANCY II : Bouvret (7 arrêts) et Marchand (2 arrêts) au but. Baillon-Viriot 1/1, Boucena 5/6, Chevreux 1/3, Clément 2/3, Deremarque 1/3, Goedert 4/12, Koltes 1/6, Leclerc (cap.) 3/4, Olivier 1/1, Souley 4/6, Cunin 6/8 dont 2 pen., Tahimili.


❏ PLOBSHEIM : Lambert (5 arrêts) et Greulich (7 arrêts) au but. Bonin 9/11, Meaude, Brickert 0/1, Dhenin 2/3, Fritsch 3/6, Kempf 6/8, Loehrer 1/2, Loyau 4/6, Meyer 4/4, Villen 1/3, Pamart-Gabet 2/3.


153 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout