Plobsheim n’a pas le choix

Séduisant mais trop peu souvent gagnant, le POC doit impérativement décrocher son premier succès à domicile, ce dimanche contre Semur. Pour avoir les idées claires pendant la trêve.


Léo Loehrer et Plobsheim doivent gagner. Absolument. Photo DNA /Jean-François BADIAS

S'il avait remporté ces trois matches qui lui tendaient les bras contre Sélestat II (31-32), Villers (34-35) et Metz (30-31), le POC partagerait la 3e  place avec Molsheim. Mais avec des si…

« C’est rageant », ne cache pas Olivier Schoch. Le président plobsheimois reste néanmoins confiant, même si son club ne compte qu’un petit point d’avance sur la zone rouge avant cette 10e  journée, la dernière en 2019.


« On va gagner ! »

« Sincèrement, je ne suis pas inquiet. Si on continue à jouer comme ça, si on garde le même état d’esprit, ça va payer. Le groupe fonctionne bien. On l’a encore rajeuni cet été et on savait qu’il faudrait être patient. On voit que les jeunes progressent. Et ces deux dernières saisons, on a connu à peu près la même trajectoire jusqu’à Noël. » À savoir un démarrage poussif et une conclusion plus convaincante.


Olivier Schoch n’ignore pas non plus que la 10e  place du POC n’est pas franchement rassurante. « C’est sûr que l’on regarde vers le bas. »

Le rendez-vous dominical contre Semur, un point et une place devant au classement, revêt donc une importance énorme. « La victoire est impérative, surtout avant une longue période de trêve. »

Séduisant, mais perdant, lors de ses deux dernières sorties contre Rueil et Metz, le POC doit ajouter des points à ses belles prestations. « Si on perd contre Semur, on s’inquiétera. Mais on va gagner ! »


Coup d’envoi dimanche 15 décembre 16h, POC Arena.


DNA Par Simon GIOVANNINI - 14/12/19 à 05:00

32 vues

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm