Perisic a dit non

Mis à jour : oct. 24


Kevin Muller et ses coéquipiers ont buté sur un immense Vladimir Perisic dans le but du MOC (21 arrêts). Photo DNA /Franck DELHOMME

Porté par un immense Perisic (21 arrêts) ce dimanche, Molsheim a infligé à Plobsheim sa première défaite, lui ravissant par la même occasion la première place.


On sentait que les performances des gardiens pouvaient faire basculer ce derby. La jeunesse plobsheimoise n’a pas démérité, loin s’en faut (13 arrêts pour le duo Jarty-Greulich), mais l’expérience des portiers molshémiens s’est avérée déterminante.

Le gardien serbe a fermé la porte

Alors que le POC tenait le choc (4-4, 9e ), Perisic, encore brillant la saison passée en D2 avec Sélestat, a fermé la porte. Le Serbe a multiplié les arrêts, offrant autant de possibilités de contres à ses coéquipiers, qui les exploitaient à merveille pour creuser l’écart (4-6 à la 10e , 6-11 à la 16e ).

La belle assurance orange, née d’un début de saison presque parfait, était sérieusement ébranlée, même si Meaude ramenait les siens à deux longueurs (10-12, 20e ).

Et quand les joueurs de Jean-Luc Kieffer pensaient enfin retrouver de la réussite, c’était au tour de Le Goff de s’illustrer dans le but du MOC. Sur penalty, Mey puis Robin trouvaient ce dernier sur leur route. Et Molsheim repartait de plus belle pour prendre une option à la pause (13-17).

Le suspense allait tourner court en seconde période. Si Plobsheim revenait à trois buts (16-19, 33e ), ses joueurs encaissaient un terrible 7-1 en neuf minutes qui le repoussait très loin (17-26, 47e ). Vous l’aurez compris, Perisic s’était encore montré décisif durant ce laps de temps.

La POC Arena, bien remplie ce dimanche (personne ne voulait manquer ce match et on le comprend), reprenait un peu espoir quand Mey ramenait les siens à 21-27 (52e ). Mais l’ailier gauche touchait du bois sur penalty dans la foulée. Il ne pouvait alors plus rien arriver au MOC (24-31).

« Je félicite Molsheim, qui a réalisé un très bon match, soufflait, beau joueur, le coach plobsheimois Jean-Luc Kieffer, qui en connaît un rayon en matière de gardiens (il entraîne ceux de l’équipe de France). On est tombé dès le départ sur un grand Perisic. » Le POC n’est plus invaincu mais son parcours n’en a pas moins de l’allure. « Ça reste un bon début de championnat. On est dans les clous. »


Molsheim nouveau leader

Du côté de Molsheim, Rachid Bouazza ne voulait pas oublier de saluer la performance d’ensemble. « Je suis très satisfait de la prestation collective, dit le coach molshémien. On voulait fixer notre empreinte dans cette poule. » C’est chose faite en étant le premier à faire tomber Plobsheim. Mais le chemin est encore long dans cette drôle de saison. « On savoure la victoire, mais on sait qu’il faut maintenant confirmer et surtout ne pas se relâcher. » Le MOC est le nouveau leader de la poule 4. « Le plus dur, c’est de le rester », ne manquait pas de faire remarquer Rachid Bouazza. Plobsheim peut en témoigner.


Les fiches

PLOBSHEIM 24 / MOLSHEIM 31 ➤ Mi-temps : 13-17. Arbitres : MM. L. et M. Host. ❏ PLOBSHEIM : Jarty (1-43e , 8 arrêts) et Greulich (43e -60e , 5 arrêts) au but. Muller 3/6, Griesmar 2/3, Wagner, Kempf 3/8, Dhenin 1/5 dont 1/1 pen., Robin 3/8 dont 0/1 pen., Clua, Bonin 2/7, Schoch 0/1, Loehrer 1/2, Mey 8/13 dont 3/5 pen., Meaude 1/2. ❏ MOLSHEIM : Perisic (1-60e , 21 arrêts) et Le Goff (2 arrêts sur pen.) au but. Fischer 3/6, Bapst, Blanc 7/14, Schott 2/3, Goetsch 0/1, Raynel 4/4 dont 2/2 pen., Cochin, Spisser 4/6, Zens (cap.) 3/8, Max. Soltane 4/5, Hatmi 4/7.


Par Simon GIOVANNINI -DNA 18/10/2020


Regarder le résumé du match en vidéo


Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm