top of page

Nationale 2 masculine : Plobsheim est à sa place

Dernière mise à jour : 13 nov. 2023

C’est une bouillie de handball que le POC a présenté à ses supporters samedi contre une équipe de Villers-lès-Nancy qui n’en demandait pas tant (22-27).

Les joueurs de Stéphane Robin ne sont pour l'instant pas en phase avec leurs ambitions. Photo DNA/Denis WERWER


Depuis le début de la saison, le collectif plobsheimois peine à se mettre en place et à concrétiser les espoirs naissants à l’intersaison. Il en résulte une 5e place honorable, mais trompeuse, quand on sait que deux de ses trois victoires ont été acquises contre des mal classés (Nancy II et Marckolsheim) de manière vraiment très heureuse.


La réception d’une équipe du ventre mou de la poule 4, Villers-lès-Nancy, devait être l’occasion de réaffirmer une ambition de podium pour Stéphane Robin et sa troupe malgré les absences (Fritsch, Kempf, Bonin, Lambert, Meyer, Villen, Brickert). Une équipe lorraine au profil similaire d’ailleurs avec trois anciens qui encadrent un collectif juvénile.


Une équipe amorphe

Au final, de match, il n’en sera question que pendant cinq minutes (3-3). Puis plus rien ne fonctionnera dans les rangs locaux : une défense sans grande envie de repousser les adversaires et surtout sans solidarité, des gardiens se limitant à ramasser les balles dans le but et une attaque qui se cherche puis maladroite quand le tir est pris (4-13, 16e).


Il aura fallu l’entrée en jeu du meneur habituel de l’équipe réserve, Sylvain Lincker, pour apporter de l’envie et de la fierté à une équipe amorphe. Et ça marche puisque l’écart se réduit (10-16, 29e ) avec deux balles pour revenir à cinq longueurs, hélas non exploitées.


Le temps de pause est exploité par Stéphane Robin pour tenter de remobiliser ses joueurs, leur rappeler les fondamentaux travaillés la semaine et surtout la nécessité d’aller au combat tant individuellement que collectivement.


En vain, malheureusement. Villers ne sera jamais inquiété, il est vrai aidé par des arbitres bien indulgents avec la charnière défensive lorraine bien souvent au-delà des limites autorisées sans subir la sanction adéquate.


Le match est brouillon des deux côtés, Laforce et Loehrer permettant au POC de rester à cinq buts (14-19, 40e ), Lincker, le meilleur orange de la soirée, réduisant ensuite un peu l’écart (18-22, 50e ).


Mais c’est insuffisant, Plobsheim s’incline logiquement (22-27) et entre à son tour dans le ventre mou du classement, là où est finalement sa véritable place au tiers de la saison.



La fiche
PLOBSHEIM 22
VILLERS-LÈS-NANCY 27
➤ Mi-temps : 10-17. Arbitres : MM. Kentzinger et Labed.
PLOBSHEIM : Greulich (2 arrêts) et Jarty (1 arrêt) au but. Dhenin (cap.) 4/9 dont 2 pen., Fehlmann 0/1, Regnery 0/1, Huel 1/2, Jehl, Laforce 3/7, Lincker 2/2, Loehrer 7/7 dont 3 pen., Loyau 1/1, Meaude 1/4, Roth 3/5, Schoch 0/1.
VILLERS-LÈS-NANCY : Humbert (8 arrêts) et Luc (4 arrêts) au but. Alix 3/4, Allain 1/4, Camus 2/3, Guiot, Ducret 1/1, Fick, Georges 2/2, Massaro 2/4, Poncet (cap.) 4/8 dont 3 pen., Nonon, Rondel 8/8, Sergent 4/4.

266 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page