Le POC se relance avec brio

Nationale 2 masculine


C’est un POC dans le doute qui s’est déplacé samedi dans la Marne pour une rencontre déjà charnière dans la seconde moitié du classement. Il en revient fort d’une victoire très importante sur le plan comptable et surtout porteuse d’espoir.


Thibaut Dhenin et le POC respirent mieux au classement. Photo DNA /Christophe MAILLARD

L'équipe de Jean-Luc Kieffer interpelle les observateurs. D’un côté, il y a cet effectif bourré de talents, savant mélange de jeunesse et d’expérience, qui sait susciter tant d’espoirs quand il va titiller les meilleures formations de son championnat jusqu’à la dernière seconde ou encore s’imposer avec panache chez l’un des cadors (Lure/Villers).


Mais il y a aussi cette équipe qui fait preuve très régulièrement de fébrilité dans le money time et qui éprouve tant de difficultés à s’imposer dans son Arena qui fut par le passé réputée imprenable.


Dans ce contexte, ce déplacement à Saint-Brice-Courcelles, qui venait de s’imposer dans la salle du leader messin, s’apparentait à un sacré défi pour les copains du capitaine Dhenin. D’autant plus que les locaux pouvaient d’ores et déjà assurer le maintien et prendre six points d’avance sur les Alsaciens en cas de succès.


Le décor est planté, les débats sont engagés et équilibrés: 4-4 (7e ) avec déjà trois réalisations de Lemaitre (13 au final). Les locaux vont alors accélérer la cadence pour s’octroyer quatre longueurs d’avance à la 13e minute (9-5).


Un match référence

Plobsheim est touché mais nullement coulé et va méthodiquement revenir à la marque grâce à Boy et Schoch (14-14, 25e ). Mieux encore, les dernières minutes du premier acte vont permettre aux Oranges de prendre les devants à la grande surprise des supporters locaux (16-17).


La rencontre semble relancée. En réalité non, car le second acte va devenir un véritable cavalier seul des Alsaciens, qui vont imposer leur rythme, d’abord défensivement en érigeant un bloc volontaire devant leurs deux portiers (19 arrêts pour le binôme Jarty-Thomas). Sur jeu rapide aussi avec les “mobylettes” Kempf, Loehrer et Boy qui exploitent toutes les occasions.


Enfin sur attaque placée avec le “patron” François-Marie ou encore Dhenin à la finition (19-21 à la 37e , 14-20 à la 42e , 24-30 à la 54e ). Saint-Brice est sans solution des deux côtés du terrain. Et le POC ne lâchera rien dans les dernières minutes pour ramener les trois points (31-34).


Après la prestation de haut vol à Lure, coach Kieffer tient là un second match référence qui permet à son équipe de se donner de l’air au classement (trois points d’avance sur la zone rouge) et même de s’autoriser à regarder vers le haut (le podium est à six unités).


Mais il faudra confirmer ces espoirs à domicile. Notamment lors du derby des “Olympiques Club” où celui de Plobsheim accueillera son voisin de Molsheim le dimanche 15 mars (16h).


Résumé du match :

SAINT-BRICE-COURCELLES 31PLOBSHEIM 34

➤ Mi-temps : 16-17. Arbitres : MM. Garbellini et Kentzinger.

➤ SAINT-BRICE : Habacha (6 arrêts) et Mayeur (6 arrêts) au but. Arniaud, Baumann 4/12, Goffin 3/5, Pouillard 4/7, Rollinger 4/5, Staigre (cap.) 2/7, Viard 1/2, Lemaire 13/19 dont 3 pen., Kingue, Lacroix, Prevot.

➤ PLOBSHEIM : Jarty (9 arrêts) et Thomas (10 arrêts, 1 but). Boy Lumaswa 7/8, François-Marie 7/10 dont 4 pen., Dhenin (cap.) 4/7, Griesmar 3/5, Kempf 4/13, Loehrer 4/5, Meaude 2/2, Przybyla, Schoch 2/3, Wagner.



DNA / 1 MARS 2020 Lien vers l'article

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm