La frustration du POC

Plobsheim tenait sa première victoire à domicile ce dimanche contre Villers-lès-Nancy, celle qui aurait pu bien le replacer au classement. Mais ses joueurs l’ont laissée filer et peuvent nourrir d’immenses regrets.


Lenny Bouhzam et ses coéquipiers ont laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras. Photo DNA /Marc ROLLMANN

Mais comment le POC a-t-il pu perdre ce match ? « La peur de gagner », avance Thibaut Dhenin. Comment l’expliquer autrement, alors que son équipe avait su se relever d’un moment difficile au cœur de la première période (12-16, 22e ), avant de prendre une belle option à l’entame des cinq dernières minutes (33-30, 54e ) ?

Reprenons un peu le fil de cette rencontre qui laissera d’énormes regrets aux joueurs de Jean-Luc Kieffer. Passons d’abord rapidement sur douze premières minutes équilibrées (8-8).

« On leur donne la victoire »

Villers-lès-Nancy se détachait alors, jusqu’à prendre quatre longueurs d’avance à la 22e (12-16). L’entrée de Thibaut Dhenin allait relancer le POC. L’arrière gauche ne ratait rien (4/4 au tir en première période), et, dans sa position de défenseur avancé, gênait l’attaque villaroise.

Il ne fallait ainsi que trois minutes aux Alsaciens pour égaliser (16-16). Les Lorrains reprenaient l’avantage (16-17, 26e ) pour la dernière fois avant la… 58e minute. Dhenin et Pryzbyla signaient les quatre derniers buts du POC dans ce premier acte, lui permettant de virer en tête à la pause (20-18).

L’embellie se poursuivait ensuite (23-19, 33e ), mais les premiers mauvais signaux étaient déjà envoyés avec ces trop nombreuses balles perdues (quatre seulement en première période contre treize en seconde !).

Cela n’empêchait pas Plobsheim de garder les devants (25-24, 38e ), mais le privait assurément d’une avance plus confortable, à l’image de cette double supériorité numérique très mal gérée qui laissait l’adversaire dans la course.

« Villers a bien exploité nos erreurs », soupire encore Thibaut Dhenin. Au point d’égaliser à l’approche des dix dernières minutes (29-29).

Malgré cela, la victoire tendait les bras aux Plobsheimois, puisque Bouhzam et François-Marie, par deux fois, trompaient la vigilance de Potteau (33-30, 54e ).

Mais une incompréhensible fébrilité était toujours de rigueur dans les rangs oranges. Trop de ballons étaient toujours rendus aux Villarois, qui ne se faisaient évidemment pas prier pour égaliser (33-33, 57e ).

Loehrer trouvait la transversale de Potteau et dans la foulée, C. Bello replaçait les siens devant (33-34, 58e ), Hadet se chargeant de doucher la POC Arena à quinze secondes de la fin (34-35).

« On avait toutes les cartes pour gagner, mais on n’a pas fait ce qu’il fallait. On leur donne la victoire, c’est très frustrant », souffle Thibaut Dhenin. Et au lieu d’intégrer le Top 5, le POC recule à la 9e  place, avec une marge infime sur la zone rouge.

Il faudra encore attendre pour le voir gagner chez lui en championnat. Mais dimanche prochain, sur le parquet de la lanterne rouge bisontine, les joueurs de Jean-Luc Kieffer n’auront pas d’autre choix que de s’imposer pour éviter de reculer encore davantage au classement.


PLOBSHEIM 34 VILLERS-LÈS-NANCY 35 ➤ Mi-temps : 20-18. Arbitres : MM. Friess et Paulus. ➤ PLOBSHEIM : Jarty (1-11e puis 31e -55e , 8 arrêts) et Thomas (11e -30e puis 55e -60e , 4 arrêts dont 1 pen.) au but. Pryzbyla 4/4, Griesmar 4/5, Loyau (cap.) 7/10, Dhenin 8/10, Dembelé, François-Marie 4/4, Schoch, Loehrer 1/2, Mey 2/3 dont 1/1 pen., Bouhzam 2/5, Meaude 2/3, Boy Lumaswa. ➤ VILLERS-LÈS-NANCY : Potteau (1-23e puis 47e -60e , 8 arrêts) et Carrère (23e -47e , 1 arrêt) au but. Wojcik 5/9, Balaud-Ravaille 4/6, Ducret 2/3, Hadet 7/13, Camus 2/3, C. Bello 2/2, Sergent, S. Bello (cap.) 7/10, Poncet 5/9 dont 0/1 pen., Martin 1/1.


SIMON GIOVANNINI - DNA 4/11/19

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm