Intercomités: un week-end rempli d’émotions pour les jeunes du Bas-Rhin


Passés tout près de la finale, les Bas-Rhinois ont finalement décroché la médaille de bronze aux Intercomités.

La génération 2008-2009 a décroché, le week-end dernier à Orléans lors de la phase finale des Intercomités, une superbe médaille de bronze sous les yeux du président du Comité du Bas-Rhin, Roland Bohn.


Après deux ans d’interruption, pandémie oblige, la compétition avait inévitablement une saveur particulière. Car Orléans est redevenu la capitale du handball lors du week-end de Pentecôte.


Après la demi-finale perdue le dimanche contre la Loire-Atlantique, les coaches – Pascal et Frédéric Pouillard ainsi que Laurent Roth – ont su trouver les mots justes pour remettre en selle leurs poulains. Louis Giesi et ses coéquipiers ont alors conclu leur parcours en bronze en remportant la petite finale contre les Alpes-Maritimes.


La veille, ils avaient réussi un sans-faute dans le groupe 2, condition indispensable pour atteindre le dernier carré.


Pour leur premier match, les Bas-Rhinois, soutenus par leurs proches venus en nombre dans le Loiret, avaient rendez-vous avec les Pyrénées-Atlantiques. Malgré une entame un peu laborieuse (3-3, 5e ), ils étaient largement en tête à la pause (12-7). Tom Christ (5/5 au tir) se distinguait ensuite lors d’une seconde période à sens unique (27-13 au final).


La compétition était bien lancée, mais l’opposition s’avérait beaucoup plus relevée face à la Seine-et-Marne (5-5, 7e ).


Louis Giesi (11 buts) passait alors à l’action, Loann Meyer (10 arrêts), élu meilleur gardien de ces Intercomités 2022, rassurait son équipe (9-6 à la 12e mais 9-9 à la 14e ).


La plus belle des sorties pour Pascal Pouillard

Les débats restaient accrochés en deuxième période (23-23, 35e ), mais Enzo Herter et Louis Giesi validaient le succès du 67 (25-23).


Le troisième et dernier match du samedi contre la Réunion s’est avéré stressant lui aussi. Si Raphaël Richard (7 arrêts) et ses coéquipiers prenaient vite le large (13-8 à la pause), leurs adversaires revenaient tout près à la 25e (15-13). Mais Alexis Wodling et consorts assuraient l’essentiel (21-16 au final).


En demi-finale, la sélection du Bas-Rhin défiait la Loire-Atlantique, qui prenait le meilleur départ (2-5, 5e ). Le temps mort posé par Frédéric Pouillard relançait ses joueurs (6-6 à la 10e , 14-9 à la pause).


Mais ils ne parvenaient pas à conserver leur avance très longtemps (16-16 à la 27e , 19-19 à la fin du temps réglementaire). Et c’est la séance des tirs au but qui devait désigner le finaliste. Un poteau venait alors mettre fin aux espoirs bas-rhinois (23-24).


Il y avait encore la possibilité de rentrer en Alsace avec une médaille et Enzo Herter et ses coéquipiers ont rapidement évacué leur légitime déception. Malgré la fatigue, ils ont d’emblée distancé les joueurs des Alpes-Maritimes lors du match pour la 3e place (4-0 à la 4e , 10-6 à la pause).


Le podium se profilait et le 67 n’allait pas lâcher (17-6 à la 26e ). La victoire était sans appel (25-19), la médaille de bronze plus que méritée.


C’était aussi la plus belle façon de saluer Pascal Pouillard pour sa dernière campagne aux Intercomités après plusieurs années de bons et loyaux services pour détecter et accompagner les jeunes talents du département.


L’arbitrage bas-rhinois, sous la houlette de Jérémy Houppert, a aussi été mis à l’honneur puisque le duo Chloé Clabau-Emma Oudin a sifflé la petite finale féminine, tandis que la paire composée de Nathy et Amaury Traut a dirigé le match pour les places 9-10.


La sélection du Bas-Rhin


Amaury Gillig-Siegler, Enzo Herter, Aurélien Hoefler, Raphaël Richard, Quentin Weissenburger (Strasbourg/Schiltigheim), Hippolyte Silber, Loan Meyer, Enzo Gil-Afonso, Tom Christ (Sélestat), Anthony Krimm (Plobsheim), Timothée Reber (Benfeld), Alexis Wodling (Erstein), Enzo Michel (Illkirch), Louis Giesi (Hilsenheim). Entraîneurs : Pascal et Frédéric Pouillard, Laurent Roth.


Par les DNA 09/06/2022

163 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout