Hiérarchie respectée

Coupe de France masculine (3e tour), L’ASPTT Mulhouse/Rixheim a fait respecter la hiérarchie et poursuit sa route en Coupe de France avec l’espoir de défier une équipe professionnelle au tour suivant.


Clément Wagner (à droite) et Plobsheim n’ont guère réussi à inquiéter l’ASPTT Mulhouse/Rixheim de Guirec Cherrier. Photo DNA /Michel FRISON

Et pour ce faire, elle a évité sans encombres ce match piège à Plobsheim. Enfin match piège sur le papier, parce qu’en réalité, les joueurs de David Lehmann ont passé ce 3e  tour, certes en faisant le métier, mais sans avoir à sortir le bleu de chauffe.


Et tout cela parce que les joueurs de Jean-Luc Kieffer ont sagement récité leur jeu, à leur niveau de N2, sans croire en leurs possibilités et surtout sans défendre comme on doit le faire quand on joue un match de Coupe.

L’entrée très opportuniste d’Alex Dembelé

La première période débute à l’équilibre (10-10, 12e ) et ce jusqu’à la 20e (15-15), les attaques prenant le pas sur les défenses. Du côté local, seul François-Marie, avec déjà sept réalisations, semble croire au tour suivant, lui qui en a pourtant vu bien d’autres. Ses coéquipiers sont empruntés, maladroits et nonchalants dans les tirs sur la base arrière, et subissent défensivement. Et là, il y en a un qui n’en demande pas tant : Mehdi Ighirri. Il se régale, et régale le public de ses appuis de feu.


Et comme ses copains décident de défendre plus fort et que Cvetkovic se fâche dans son but, les Haut-Rhinois déroulent durant les dix dernières minutes du premier acte pour se retrouver au large à la pause (18-23).

Quel visage bas-rhinois allions nous retrouver au second acte, le même que dans la période initiale ou alors une équipe révoltée et prête au combat  ?


Ce fut, malheureusement pour le public orange, la première hypothèse qui va se concrétiser. Jamais les joueurs du président Schoch ne vont parvenir à revenir à moins de cinq longueurs : 20-25 (35e ), puis 25-32 (45e ) et 31-36 (50e ).


Parmi les satisfactions locales signalons l’entrée très opportuniste du jeune Alex Dembelé en seconde mi-temps (4/4 au tir), la vitesse et la puissance de Boy sur les montées de balle ou encore les prestations très solides de Loehrer et de Mey. Quant à l’équipe de David Lehmann, Cherrier, Gallotte, Meyer et Thuet ont exploité idéalement les caviars de leur maître à jouer Ighirri.


Mulhouse/Rixheim s’impose au final tranquillement (36-41) et se qualifie pour le 4e tour. Quant aux joueurs de Jean-Luc Kieffer c’est un derby savoureux qui s’annonce samedi à Molsheim et qu’il s’agit de préparer cette semaine. L’effectif bas-rhinois, séduisant et complémentaire, recèle aussi du potentiel. Le POC possède toutes les qualités pour jouer la partie haute de la poule 4. Mais il ne doit pas refuser le combat…


DNA 14/10/19

PLOBSHEIM (N2) 36 ASPTT M./RIXHEIM (N1) 41 ➤ Mi-temps : 18-23. Arbitres : MM. Garbellini et Kentzinger. ➤ PLOBSHEIM : Jarty (7 arrêts) et Paul (3 arrêts) au but. Bouhzam 2/2, Boy 3/5, Dembele 4/4, Dhenin 1/5, François-Marie 10/12, Loehrer 4/5, Loyau 4/10, Meaude 1/2, Mey 4/5, Przybyla 1/3, Wagner 2/3. ➤ ASPTT MULHOUSE/RIXHEIM : Cvetkovic (13 arrêts) et Caruso au but. Cherrier 5/7, Chiarabini 2/3, Gallotte 10/11, Ighirri 4/6, Mankour 1/3, Meyer 7/8, Piningre 2/3, Schneider 3/7, Thuet 5/6, Zisswiller 2/4, Burgy 0/1.

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

 

Site réalisé par votre Magicien Alsace