Cernay logiquement

Cernay s’est imposé en toute logique à Plobsheim (privé de François-Marie blessé) au terme d’un derby rythmé et engagé.


Disons-le tout de suite, le plus fort s’est imposé, celui surtout qui a le moins gâché dans ce match engagé (parfois à la limite) des deux côtés.

Dès les premiers instants, on se rend but pour but en jouant toutes les contre-attaques (4-4, 10e ). Mais déjà les gardiens s’illustrent, Jarty, côté local, et Kolonics pour les visiteurs, ce qui rend ce début de partie encore plus haletant.


Clément Loyau et le POC ont été dominés dans ce derby contre Cernay/Wattwiller. Photo DNA /Jean-François BADIAS

Un engagement total

Puis, les attaques placées prennent le relais pour déboucher sur de beaux enchaînements. Mais la finition n’est pas au rendez-vous pour les joueurs de Jean-Luc Kieffer qui voient leurs adversaires se détacher une première fois : 4-7 (18e ). Puis, les locaux trouvent de nouveau la cible par Mey et Loehrer (7-11, 23e ). Et comme le public est au diapason, l’écart continue à fondre : 10-12 à la pause.


Si les gardiens se sont superbement illustrés lors de ce premier acte, notons aussi le nombre élevé de pertes de balle des deux côtés. Où quand vitesse rime parfois avec précipitation.

Au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre ne change pas, avec un engagement total des deux côtés combiné à des réussites aléatoires et toujours des maladresses. Plobsheim revient à la 39e (14-14) par Boy à la rentrée tonitruante. Mais les visiteurs ont du répondant avec Belaouni (7 buts) et Bloch impeccable aux 7 mètres (5/5).


Tout reste possible des deux côtés à la 46e (16-18), avant que la rencontre ne devienne folle avec deux équipes qui se précipitent de manière désordonnée. Six minutes plus tard et un seul but inscrit de part et d’autre (17-19, 53e ), le POC laisse définitivement filer ses adversaires, plus réalistes et adroits dans le money-time  : 17-23 (57e ) et 20-27. Cernay s’impose donc logiquement et vient titiller le podium de la poule. Quant à Plobsheim, l’état d’esprit est à saluer et représente les bases de succès futurs, indispensables pour s’éloigner de la zone de relégation.


DNA - 25/11/19

Contacter le POC : 06.74.03.89.88 ou remplir le formulaire en cliquant ici 

Webmaster : Stéphane Krimm